Français | English | 简体中文
 
 
Accueil
News
Histoire
Montres
Catalogue
Distribution
Media
Visite du patrimoine
Naissance du paysan-horloger


Imier de Ramstein avait accordé une exonération d'impôts à toute personne s'établissant sur le haut plateau jurassien. Dès les années 1400, l'octroi de cette franchise aura permis à plusieurs colons de défricher la région et d'y construire des fermes. L'hiver rigoureux obligea les paysans à trouver des occupations. Ils réalisèrent des outils, firent de la dentelle, de la bonneterie et, fort de leur grande habileté, se mirent à confectionner des pièces d'horlogerie dès le 17e siècle.

On raconte alors que les premiers horlogers des Franches-Montagnes furent Le Capitaine Girard, François-J. Froidevaux ou J-B Mauvais lequel, établi à la ferme de La Planche, vers 1769 sur la commune des Bois, fabriquait des ébauches qu'il vendait 50 batz la pièce. On mentionne également Joseph Bouverat, boîtier aux Breuleux en 1730 et qui apprit son métier chez le boîtier, orfèvre, mécanicien François Surdez au Noirmont. Dans le village des Bois, Froidevaux possédait également la ferme des Rosées dont les nombreuses fenêtres prouvent l'existence d'activités horlogères.

 

Ferme de la Planche

Ferme des Rosées

 

Suivant >